Paramètres avancés

Les paramètres avancés sont accessibles depuis le bouton 'cerveau' bien connu des utilisateurs de PHD.  PHD2 possède beaucoup plus de paramètres afin d'optimiser les performances de l'autoguidage.  Même s'ils sont appelés 'avancés', ces paramètres ne sont pas particulièrement difficiles à comprendre, donc n'hésitez pas à les parcourir.  Tous les champs possèdent un "tool tip", une petite fenêtre qui décrit chaque option en détail.   Passez simplement le curseur au-dessus du champ pour voir le 'tool tip'.  Normalement, il vous offre assez d'informations.   Parce qu'il existe bien plus de paramètres, le dialogue avancé de PHD2 est organisé en 'tabs', et la documentation suit également ce modèle.

Onglet Global
Onglet Guidage
Onglet Caméra
Onglet Monture
Onglet AO

Onglet Global



La majorité des champs de l'onglet Global concernent des fonctions générales du programme.  Certaines traitent du  débogage et du journal (Log), qui seront abordés en premier. 

Sortie de journal et débogage

PHD2 peut produire un journal de débogage et un journal d'autoguidage.  Tous deux sont importants.  Le journal d'autoguidage est similaire à celui de PHD, mais avec plus de données.  Il peut être analysé après-coup pour évaluer les performances et identifier les problèmes - Il contient un registre de ce que vous voyez sur le graphe d'autoguidage.  Plusieurs logiciels peuvent  analyser ces journaux et produire des résultats graphiques  de qualité.  Le journal de débogage possède un  registre complet des actions de la session de PHD2 ,  donc il est très utile pour identifier les problèmes que vous pourriez avoir.  Sa sortie est aisément lisible, il n'est donc pas difficile de l'examiner pour comprendre ce qui se passe.  Si Vous devez signaler un souci avec le logiciel, on vous demandera certainement de fournir le fichier de ce journal.

Ces deux fichiers seront générés si  'Activer le journal' est coché dans l'onglet Global.  L'emplacement des fichiers est défini dans 'Emplacement de fichier journal' un peu plus loin dans le dialogue.  Par défaut, les journaux sont stockés dans un répertoire spécifique au système d'exploitation.  Par exemple, dans Windows les fichiers sont conservés dans un sous-répertoire 'PHD2' de "Mes Documents".  Vous pouvez spécifier un autre emplacement dans le champ éditable.

Dans certains cas il est intéressant de capturer des images de la camera de guidage, en complément des données du journal en vue de résoudre des problèmes.  Activez cette option en cochant 'Enregistrer l'image de l'étoile-guide'.

Paramètres généraux

Les autres contrôles de l'onglet Global sont bien décrits par leurs tool-tips, mais ils sont malgré tout résumés ici:

Onglet Guidage



L'onglet Guidage contient peu de paramètres:

Onglet Caméra



L'onglet Caméra contient les options suivantes:

Onglet Monture



Cet onglet est le plus complexe des paramètres avancés car il offre beaucoup d'options.   La majorité concerne les algorithmes d'autoguidage. Le contenu de ce dialogue change considérablement en fonction des choix d'algorithmes.  C'est pourquoi toutes les options des algorithmes sont traitées ensemble dans une section spécifique.

Les contrôles indépendant des algorithmes d'autoguidage sont décrits ci-dessous.





Pour utiliser le calculateur, les trois champs éditables du dessus doivent être correctement remplis.  Si vous avez déjà spécifié la focale et la taille des pixels dans les tabs 'Global' et 'Caméra', ces champs sont pré-remplis dans ce dialogue.  Vous devez entrer la vitesse de correction utilisée sur la monture, en multiple de la vitesse sidérale.  La majorité des montures utilisent une valeur de 1x ou 0,5x mais vous pouvez choisir une autre valeur.   Vous pouvez laisser les 'Pas de calibration' à la valeur par défaut de 12 et éventuellement indiquer la déclinaison si elle est loin de l'équateur céleste.   Cliquez alors sur 'Recalc' et PHD2 déterminera l'échantillonnage ainsi qu'une valeur recommandée pour la calibration.  Cliquez sur 'OK' pour introduire cette valeur dans le champ 'Pas de calibration' du dialogue 'Monture'.  En cliquant 'OK' les champs 'taille de pixels' et 'longueur focale' dans les tabs 'Caméra' et 'Global' seront adaptés, donc chaque changement dans le calculateur est répercuté sur ces champs.  Ce ne sera pas le cas si vous cliquez sur 'Annuler'. Tous les autres contrôles de ce dialogue concernent les algorithmes d'autoguidage que vous avez choisis et qui sont décrits ici: Algorithmes d'autoguidage

Onglet AO



La majorité des contrôles dans l'onglet AO ont la même signification que leurs équivalents dans l'onglet Montures.  Les algorithmes d'autoguidage s'appliquent au contrôle de l'élement optique en site et élevation, pas aux commande de correction envoyées à la monture.  Comme l'OA ne doit pas bouger un équipement lourd, vous pouvez sélectionner des paramètres plus agressifs dans les algorithmes.  Si vous utilisez un algorithme basé sur l'hystérésis, par exemple, il est bon de débuter avec un haut niveau d'agressivité, peut-être 100%.  Ou vous pouvez choisir 'aucun' ce qui signifie qu'il n'y aura aucun hystérésis, donc pas de modération historique.  Dans ce cas, chaque correction sera basée uniquement sur la dernière image et corrigera 100% du dernier mouvement.  

Utilisez les quatre paramètres au bas d'onglet AO pour contrôler la calibration et la façon de réaliser les ordres de correction.  Le champ 'Pas de calibration' indique à PHD2 la quantité de mouvement en site/altitude  pour chacune des directions haut/bas et droite/gauche, exprimé en unités de pas d'OA pendant la calibration.  La position de l'étoile-guide est mesurée au début et à la fin de chaque pas de la calibration. Le paramètre 'échantillons à moyenner' indique à PHD2 combien d'échantillons prendre à chacun des points.  Faire une moyenne des images est important car la turbulence cause toujours un mouvement non désiré de l'étoile.  Comme expliqué plus tôt, l'OA ne peut corriger qu'un mouvement d'amplitude faible.  Il faut initier les sauts de correction de la monture avant que ces limites soient atteintes; c'est le but du champ 'pourcentage de saut'.  Afin de bouger la monture, la correction complète est appliquée par étapes. Le champ 'Pas de saut' contrôle la taille de ces étapes. Si l'opération de 'saut de correction' a débuté et que l'étoile-guide reste en-dehors de la zone de 'pourcentage de saut', PHD2 augmentera la taille du saut jusqu'à ce que l'étoile-guide soit à nouveau dans les tolérances.  Tout mouvment additionnel de ce point vers la position centrale continuera avec la taille de saut spécifiée.  Cette complexité est nécessaire pour garantir un guidage optimal sans étoiles déformées, même pendant le saut de correction de la monture.  Pendant le saut de correction, l'OA continue à procéder à des corrections, donc le long saut de correction est influencé continuellement par les ajustements dans L'OA.